Visite de Badefols-sur-Dordogne

le village

 

Ceux qui traversent ce petit village en pensant qu’il n’y a rien à voir ont tort ! Et « Badefols qui s’y fie ! ».

A l’époque gallo-romaine, il y avait déjà un port fluvial et un bac. Les historiens s’accordent aussi à penser qu’un château existait avant le Xe siècle. Il fut en tout cas mentionné dès le XIIe et détruit par Lakanal en 1794. Il subsiste malgré tout quelques salles souterraines, des vestiges de remparts et surtout l’histoire de l’un des seigneurs de Badefols, Seguin, terrible chef de bande qui sévit au XIVe siècle. Ce triste sire, sans foi ni loi, mourut empoisonné le 12 janvier 1366 à Pampelune par des “coings et des poires sucrés”. 
Le village de Badefols fut protestant et les pierres de son temple aidèrent à la construction de l’église au XVIIe. Bel exemple d’oecuménisme !

Le saint patron des 216 habitants est Saint-Vincent.

Source : "La Dordogne dans tous ses cantons" - Fév. 2006, édité par Le Journal du Périgord.

l'origine de Badefols

 

 

                                             File:Blason famille de Gontaut (branche de Badefol et Saint-Geniès).jpeg

 

le château

 

 

     

la mémoire
 

                                          Afficher l'image d'origine

l'église

 

 

                                         Afficher l'image d'origine

le patrimoine paysan

 

 

                                         Photo du Monument Historique Cabane en pierre sèche n° 30 situé à Badefols-sur-Dordogne

les symboles

 

                                        

l'architecture fermière

 

                                        Village de Badefols-sur-Dordogne

l'abri d'autrefois

                                        Afficher l'image d'origine

une belle demeure

 

                                         Afficher l'image d'origine

lou cantou

 

                                          Afficher l'image d'origine