Le Périgord

Divisé en quatre parties bien distinctes, il existe au nord le Périgord vert, au centre et au nord-ouest, le Périgord blanc, au sud-est, le Périgord noir et enfin au sud-ouest, le Périgord Pourpre.

Derrière ces appellations, il existe une réelle signification. Lisez plutôt (source Wikipedia) : 

 Le Périgord vert (autour de Nontron, et vers le sud-ouest de Châlus en Limousin) : ce nom vient des forêts de chênes clairs et châtaigniers qui s'y trouvent et, terres humides obligent, des prairies. Géologiquement, c'est la partie granitique de la Dordogne, qui appartient au Massif central.

 Le Périgord blanc (autour de Ribérac et Périgueux) : ce nom vient du sol calcaire de cette région. Les grands champs de céréales lui ont donné le surnom de grenier du Périgord. 

 Le Périgord noir (autour de Sarlat-la-Canéda), historiquement la plus ancienne appellation des quatre, ce nom vient des forêts de chênes dits verts mais en réalité très sombres, mais aussi de la couleur des truffes ou des vallées occupées par des tourbières. 

 Le Périgord pourpre (autour de Bergerac), cette appellation est la plus récente (1970) et due à l'expansion du tourisme, le pourpre rappelle la couleur du vin. Autrefois le Bergeracois faisait partie du Périgord blanc.

lien vers le site officiel du Comité Départemental du Tourisme de la Dordogne
lien vers le site de l'information touristique Périgord découverte
lien vers le site de l'Office du tourisme du Pays des Bastides

lien vers la vidéo youtube "Aux 4 coins du Périgord" (durée 8mn 11s)

lien vers le site "Musée de plein air de l'architecture de pierres sèches"